Tél: 06 41 94 57 27
MTC CORREZE

Acupuncture - Digitopuncture - Massages Tuina

  CHAMEYRAT 

 
Bienvenue sur :
acupuncture
correze
.
Bienvenue sur le site de la MTC Corrèze

                       


Adresse du Centre Tao Limousin 
Centre Energétique
Le bois haut  - D9
route de Poissac
19330  CHAMEYRAT


Coordonnées GPS/  45°16'01N   -   1°44'29E



 

 La Médecine Chinoise

 

La médecine chinoise, concept médical vieux de trois mille ans est basé sur l’idée que l’être humain ne peut pas être dissocié et que chaque symptôme devra être examiné en fonction de la nature énergétique de chacun, en tenant compte de sa constitution, du contexte émotionnel, alimentaire et climatique.

L’approche de la médecine chinoise se fait à travers une terminologie qui pourra vous paraître étrange. On parlera d’une invasion de vent froid pour un rhume ou de l’instabilité de l’esprit du cœur (le Shen) dans des problèmes d’insomnie. Malgré ce langage poétique, la médecine chinoise est une médecine très structurée, basée sur des textes anciens. Tous les signes et symptômes auront leur importance pour définir un modèle de dysharmonie ou de déséquilibre dans le corps du patient et qui entraîne sa maladie.

 
   
   
   
 
   
   
   
   
 

L'acupuncture est l'une des cinq branches de la Médecine traditionnelle chinoise (MTC), avec la diététique chinoise, la pharmacopée chinoise (herbes médicinales), le massage Tui Na et les exercices énergétiques (Qi Gong et Tai-chi). L’acupuncture se base sur une approche énergétique et holistique. Selon la pensée médicale orientale, elle agit sur le Qi (prononcer tchi) qui circule dans le corps par la voie des méridiens. Des aiguilles insérées à la surface de la peau stimulent des points d’acupuncture précis afin de régulariser le Qi ainsi que des fonctions physiologiques, organiques et psychiques ciblées. En termes occidentaux, on pourrait dire que cela permet de renforcer les processus d’autorégulation et de guérison qui se mettent normalement en branle lorsque l’organisme subit une agression (causée par un virus, un stress, une blessure, etc.). Il existe une cartographie détaillée des points d’acupuncture et des méridiens ainsi que de leurs rôles pour rétablir la santé et l’équilibre du patient.

Selon la MTC, l’acupuncture permet de traiter, souvent en complémentarité avec d’autres pratiques, une variété de « déséquilibres » liés, entre autres, aux systèmes musculosquelettique (arthrite, tendinite, bursite), respiratoire (bronchite, asthme), gastro-intestinal (calculs, diarrhée), nerveux (dépression, stress), etc. Elle contribue aussi à soulager divers maux courants (mal de tête, rhume, nausées), mais elle ne saurait guérir certaines maladies graves ni pallier des déficiences génétiques.

L’acupuncture pourrait également jouer un rôle important dans la prévention des maladies. En maximisant l’activité fonctionnelle des Viscères ainsi que la circulation des Substances, elle permettrait d’équilibrer l’ensemble des systèmes de l’organisme. Cela ferait en sorte d’empêcher la maladie de trouver un terrain propice pour s’implanter.

Si vous n’êtes pas familier avec les concepts énergétiques chinois, consultez notre fiche sur la Médecine traditionnelle chinoise qui vous donnera un bon aperçu des principes fondamentaux sur lesquels se basent l’acupuncture et la MTC.

 

La première consultation

 

Acupuncture

 

À la première visite chez l'acupuncteur, ne vous attendez pas à le voir apparaître aiguilles en mains avec un petit sourire en coin... L’acupuncture est une discipline hautement élaborée et méthodique, basée sur des milliers d’années de pratique. En premier lieu, le thérapeute évalue l’état de santé de la personne et détecte ses déséquilibres énergétiques. Pour ce faire, il utilise l’observation, les palpations et des questionnaires détaillés. Il se peut qu’il vous interroge même sur les climats ou les saveurs que vous préférez - des indices supplémentaires pour corroborer son évaluation. Il prend note de vos antécédents médicaux et de vos caractéristiques (taille, poids, teint, rythme de la respiration, son de la voix, mouvements, état émotif, etc.). Il examine le pouls et la langue, écoute les bruits de l’estomac, relève les odeurs corporelles et ausculte les endroits douloureux associés aux méridiens.

Du picotement à la relaxation profonde

En général, l'effet d’un traitement d’acupuncture est relaxant. Même si les aiguilles sont, à première vue, peu invitantes, elles font rarement mal. Elles sont à peine 3 fois plus grosses qu’un cheveu et ont été conçues pour s’insérer dans la peau sans résistance. Habituellement, l’acupuncteur utilise de 1 à 15 aiguilles, qu’il laisse sur différents points pendant 15 à 40 minutes, selon le problème à traiter. On compare la sensation causée par l’aiguille à une piqûre de moustique. Mais il arrive qu'elle soit plus prononcée, allant du picotement léger à l’engourdissement, voire à une décharge électrique. Généralement, ces sensations ne durent toutefois que le temps de l’insertion de l’aiguille. D’ailleurs, certaines personnes s’endorment durant la séance!

 

L'acupuncture et les Hôpitaux en France

 

Médecines alternatives :

Le CHU s’ouvre à la Chine


 
 
Le Centre de traitement de la douleur du CHU de Poitiers se dote d’une unité de médecines alternatives. Les méthodes, largement inspirées des préceptes chinois, comprennent notamment l’acupuncture, la micro nutrition, les massages, l’homéopathie…

Qu’on se le dise, la médecine chinoise fait officiellement son entrée au Centre hospitalier universitaire de Poitiers. N’en déplaise aux défenseurs de la pharmacopée occidentale ! 

Depuis le 4 octobre, le Centre de traitement de la douleur du Dr Bakari Diallo propose des consultations d’acupuncture, trois matinées par semaine. 

Deux praticiens libéraux exercent leur art au sein de cette nouvelle unité de médecines alternatives, située dans le pavillon René-le-Blaye. Le Dr Marie-Alyette Costa-Fournel, néphrologue, diplômée du London College of traditional acupuncture, rencontrera les patients les mardi et vendredi matins. 

Un autre expert de la discipline, également fin connaisseur en homéopathie et micronutrition, le Dr Jean Bouchet, assure les examens le mercredi : « Mon objectif est d’harmoniser l’énergie qui circule dans les douze méridiens du corps humain. Les séances commencent donc toujours sur une observation de la langue et la prise des pouls aux deux poignets, pour que je sache où concentrer mon intervention. Cinq consultations au minimum sont nécessaires. » Au CHU, chacune d’entre elles coûte 23€. Le tarif d’un généraliste. Les désordres généralement évoqués par les patients se répartissent en trois familles : la dépression, le sevrage tabagique et les cas de fibromyalgie, ces douleurs invalidantes d’origine indéterminée. Un poison. 

En revanche, pour les infections bactériologiques, les antibiotiques seront toujours privilégiés. Beaucoup de malheureux sont au bout du rouleau parce qu’ils n’ont pas trouvé de solution dans la médecine occidentale. 

Au CHU, l’acupuncture était déjà proposée, notamment aux patients ne désirant pas recevoir de traitements médicamenteux. De façon ponctuelle. Avec la création de cette unité au sein du centre anti-douleur, c’est bien une médecine profane, non encore enseignée à la faculté de Poitiers, qui fait son apparition au CHU.
Aujourdhui, quelques autres hopitaux ont optés pour cette pratique tel que l'hopital de la Pitié salprétrière à Paris, le Mans, le Havre.

Un marché porteur ? 

Dès lors, une question se pose : l’établissement a-t-il succombé à la mode des techniques naturelles, et ainsi voulu s’immiscer sur un marché porteur ? Une chose est sûre, le Dr Diallo croit en cette méthode ancestrale qui prédomine en Asie depuis quatre mille ans: « Dans le traitement de la douleur, explique-t-il, toutes les possibilités thérapeutiques doivent être offertes aux patients. Mon père avait l’habitude de dire que le plus important devait toujours rester l’humain. Si tu soignes un patient pour lui-même, il le ressentira. Ce principe commande l’ensemble de notre action. » 

Le responsable insiste par ailleurs sur le fait que ces méthodes non conventionnelles seront «passées au crible». « Une réévaluation sera prévue, conclut-il. Nous jugerons sur les résultats. Depuis trois semaines, les gens sont contents. » 

___________________________________________
La micronutrition en deux mots
Inutile d’espérer perdre du poids grâce à la micro nutrition ! Ce n’est pas le but principal. Indissociable de la médecine chinoise, cette démarche consiste à équilibrer ses apports en « micronutriments » que sont les vitamines, minéraux, acides gras essentiels ou encore les acides aminés. Les spécialistes indiquent qu’un déficit peut engendrer des troubles du sommeil ou de la mémoire, des douleurs diffuses ou encore des problèmes digestifs. Rétablir le bon dosage est toute une science. D’autant que, comme le souligne le Dr Bouchet, expert de la question, « un manque peut en cacher un autre ». 
 

Et n'oubliez pas de consulter le centre d'aide Wifeo si vous avez besoin d'aide dans la création de votre site !
 dernière mise à jour le 29 mai 2017

 
 



Créer un site
Créer un site